Suite à la fusion des associations de libraires, le portail de réservation LIPC fait place à celui de l'Association des librairies Indépendantes de Nouvelle Aquitaine qui vous permettra de réserver vos livres chez votre libraire de proximité et de retrouver toutes les informations (animations, coups de coeur) le concernant.

www.librairies-nouvelleaquitaine.com

icone de menubouton réserver

Americanah

Chimamanda Ngozi Adichie

traduit de l'anglais (Nigeria) par Anne Damour

522 pages - 24,50 €

Editions Gallimard

 

> Réserver

Coup de cœur

logo L'Antidote

Par de réguliers flashbacks C. N. Adichie livre le récit assez incroyable d'une intégration aux débuts très difficiles dans un pays qui stigmatise encore très fortement les différences de classe et de couleur. C'est lorsqu'elle foule le sol américain que son personnage féminin se sent noire pour la première fois de sa vie.

Ce troisième roman très dense, aux accents sociologiques, écrit dans une belle langue classique, avec des personnages complexes et attachants, est aussi une satire sociale, un hymne à l'amour et un bel uppercut au racisme.

Le roman de Bolaño

Eric Bonnargent & Gilles Marchand

306 pages - 17.00 €

Editions du sonneur

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

Bien plus qu’un exercice de style, mieux qu’un hommage, ce "Roman de Bolaño", est un vrai thriller épistolaire que l’on ne lâche pas, pour le plaisir pervers de mieux se perdre dans les méandres romanesques et les références littéraires. Pas nécessaire cependant de connaître l’oeuvre de Roberto Bolaño, écrivain, poète et romancier chilien, "clochard céleste", qui termina sa courte vie sur la côte catalane, car Éric Bonnargent et Gilles Marchand connaissent leur Bolaño sur le bout des doigts et nous en disent suffisamment pour que l’intrigue nous absorbe dès les premières pages. Quand Pierre-Jean Kauffman, chauffeur de taxi amnésique, découvre que l’adresse d’un personnage d’un roman de Bolaño, Abel Romero, s’est glissée dans un livre abandonné dans sa voiture, il n’ hésite pas à écrire à ce personnage et à entamer un échange soutenu de missives qui nous conduira de Paris à Barcelone puis au Mexique pour démêler le vrai du faux, découvrir que roman et réalité se croisent dans la vie des auteurs et des personnages.

Une très grande réussite.

Sur le rivage

Rafael Chirbes

Traduit de l’espagnol par Denise Laroutis

510 pages - 24.00 €
Editions Rivages

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

Certains livres entrainent tout sur leur passage, telle une débâcle tumultueuse, tueuse, quand rester sur le rivage peut être dangereux. Rafael Chirbes est arrivé à un tel niveau de révolte et de colère contre l’homme et les dérives de nos sociétés qu’il ne nous épargne rien et nous emporte dans un chaos destructeur. Pourtant c’est un marais qui tient lieu de décor à ce roman qui commence comme un thriller, avec corps en décomposition, fuite, pourriture qui symbolise l’état de putréfaction d’une société espagnole leurrée par le mirage d’un enrichissement rapide dans une économie où le cynisme le dispute à l’avidité. Que reste-t-il à Esteban qui vient de fermer la menuiserie familiale en faillite que son père grabataire lui avait laissée en gérance ? Les souvenirs, les illusions, les occasions manquées et l’amertume. Pour Chirbes, les prédateurs, franquistes ou économiques, s’en sortiront toujours, à l’image de Francisco, ami et rival heureux dont la réussite tient plus de l’opportunisme que de sa propre valeur. Entre un père miné par les souvenirs de la défaite républicaine et un frère affabulateur et escroc, il ne lui reste qu’à s’enfoncer au plus profond du marais. Toutefois dans cette atmosphère nauséabonde, Rafael Chirbes livre aussi des fulgurances lumineuses quand il évoque la nature, le travail manuel ou les sentiments amoureux. Arrivé à la fin du roman, on se prend à vouloir remonter le courant de ce flot et à relire cette prose violente, puissante et terrible. A lire également l’entretien de Martine Laval avec Rafael Chirbes dans le matricule des anges ( mars 2015) et à voir son entretien sur Médiapart.

Liberté dans la montagne

Marc Graciano

311 pages - 19,50 euros

Editions José Corti

 

> Réserver

Coup de cœur

logo L'Antidote

Un livre étonnant fait de litanies, de descriptions et de vieux mots rares et techniques.

Mais avant tout un récit, une quête. Celle d'un vieil homme et d'une petit fille dans un monde médiéval  hostile et cruel.
On n'a jamais rien lu de pareil ! Le style descriptif peut soit rebuter soit envoûter.

Une belle découverte littéraire en tout cas.

La dame à la camionnette

Alan Bennett

traduit de l'anglais par Pierre Ménard

108 pages - 5,80 €

Editions Folio Gallimard

 

> Réserver

Coup de cœur

logo L'Antidote

Petit récit d'un auteur-acteur-dramaturge bien connu à Londres qui s'était fait connaître en France avec La reine des lectrices, un roman mettant en scène une reine d'Angleterre qui découvre le plaisir de la lecture sur le tard et qui en vient à négliger ses obligations royales, au grand dam de la société bien-pensante.

La dame à la camionnette raconte les relations houleuses et tendres qu'entretiennent l'auteur et une vieille dame SDF qui vit dans une camionnette devant chez lui.

C'est malicieusement, sarcastique et compatissant à la fois. Ça croque avec humour les travers de la société bourgeoise de Londres dans les années 70 et 80.

Derrière la porte

Sarah Waters

699 pages - 29,90 €

Editions Denöel

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Le Texte Libre

Ce dernier livre de Sarah Waters est vraiment bien écrit, le style est fluide, les descriptions très bien faites, on est vraiment dans cette maison-là et ces quartiers de Londres d'après-guerre (1922). On assiste à la rencontre de deux jeunes femmes à l'opposé l'une de l'autre : l'une vivant avec sa mère et obligée de faire toutes les tâches ménagères pour des raisons financières, l'autre, jeune mariée frivole, entretenue par son mari. Très vite les apparences se fissurent, le couple ne s'entend pas aussi bien qu'il n'y paraît, la distance entre les propriétaires et les locataires s'efface, les deux femmes se rapprochent et se lancent dans une liaison passionnée et secrète avec les tensions qu'engendre l'obligation de donner le change au mari et surtout à la mère très méfiante et omniprésente.
La relation entre les deux jeunes femmes est étonnante de réalité et d'érotisme. Peu à peu leur volonté de vivre leur histoire crée un malaise et débouche sur un drame.
La dernière partie montre les luttes morales des amantes, leur éloignement, leur difficulté à s'aimer encore. La fin est bluffante et laisse une ouverture sur leur avenir commun.
Ce roman est passionnant et se lit d'une traite, même si le sujet peut paraître sulfureux à certains. A l'heure des débats sur le mariage pour tous, il est bon de voir qu'il s'agit d'amour et que cela existe depuis toujours dans des sociétés bien plus fermées que la nôtre.
Un très bon livre !

Messages de mères inconnues

Xinran

traduit de l'anglais par Françoise Nagel

365 pages - 8,00 €

Editions Picquier Poche

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Le Texte Libre

Dans ce livre de témoignages, toutes ces femmes chinoises ont en commun d’être hantées par des souvenirs qui ont laissé une trace indélébile dans leur cœur : la perte d’une petite fille. Que ce soit à cause de la politique de l’enfant unique, de traditions séculaires destructrices ou de terribles nécessités économiques, elles ont été contraintes de donner leurs filles en adoption, d’autres ont dû les abandonner…
Ces histoires de femmes sont bouleversantes, révoltantes.
C’est en 1989, alors qu’elle parcourt son pays en tant qu’animatrice radio, que Xinran a commencé à rencontrer ces femmes.

Un livre admirable…

Au nom de Sa Majesté

Laurent Graff

158 pages - 14,00 €
Editions Le Dilettante

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

Cela commence comme un recueil d’aphorismes insulaires et poétiques, méditations d’un promeneur solitaire sur l’ île de Houat, mais avec Laurent Graff on suspecte que le récit va nous réserver des surprises. La première est la rupture de cet isolement par l’arrivée intempestive de 3 membres du conseil municipal de l’île qui n’ont pas été sans remarquer ce visiteur solitaire et ses balades méditatives . La seconde est la raison de leur visite impromptue : la rumeur d’un projet de tournage du prochain James Bond sur l’ île ! Commence alors une soirée où se mêlent humour, émotion, histoire locale et fine analyse de l’esprit ilien ( alien ?). On ne révèlera pas la fin qui ménage encore une surprise.
Avec ce livre que l’on sent très personnel (ne le sont-ils pas tous ?), Laurent Graff nous offre une très belle palette de son talent.

Le bonheur n’est pas forcément mon objectif. Mais il n’y a qu’ici que je touche au but.

Les chutes

Joyce Carol Oates

traduit de l'anglais par Claude Seban

667 pages - 10,90 €

Editions P. Rey

 

> Réserver

Coup de cœur

logo L'Antidote

Nous sommes dans les années 50 aux États-Unis. Ariah Littrell, fille de révérend, professeur de piano agée de 27 ans, se marie enfin avec le pasteur Gilbert Erskine. Lors de leur lune de miel près des chutes du Niagara, Gilbert met fin à ses jours en se jetant dans les chutes. Dirk Burnaby, brillant avocat et ami du directeur de l'hôtel où elle séjourne, l'entoure de sa bienveillance pendant que la police clôt l'enquête. Un amour aussi absolu qu'improbable va naître entre ces deux êtres.

Avec des personnages complexes, Joyce Carol Oates nous livre un roman magistral pour lequel elle a obtenu en 2005 le prix Femina étranger. S'il y a un écrivain qu'il ne faut pas rater, c'est bien elle. Influencée par les romans de Lewis Carroll, des sœurs Brontë et d'Hemingway entre autres, et avec plus de 70 titres publiés sous différentes formes (romans, polars, essais, nouvelles, théâtre, poésie), elle mériterait le prix Nobel pour lequel elle a déjà été plusieurs fois pressentie.

Une soirée chez Claire

Gaïto Gazdanov

traduit du russe par Françoise Godet-Konovalov et S.C. 170 pages
169 pages -18.00 €
Éditions Viviane Hamy

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

La magie Gazdanov... Après la découverte du Spectre d’Alexandre Wolf, on attendait avec impatience la suite de la réédition par les éditions Viviane Hamy de l’oeuvre de ce contemporain de Nabokov. Romancier de l’exil, de la quête de l’identité à reconstruire, Gaïto Gazdanov est un russe blanc imprégné de souvenirs d’un monde perdu à jamais. Ainsi Nikolaï, échoué à Paris après la fuite d’une Russie en pleine révolution. Il va y retrouver Claire, et tout ce qu’elle évoque d’une jeunesse engloutie dans la tourmente. On est subjugué par la description de cette société déracinée, qui semble flotter au dessus d’un réel qui l’ accable ("La vérité est du côté des rouges"). La grâce et la sensibilité des personnages font penser à Tchekhov ou à Proust , auquel Gazdanov est souvent comparé, mais éxilé et coupé de ses racines. Là également le temps s’étire, tendu et fragile à la fois, donnant naissance à de profondes réflexions sur le sens de la vie.

Magnifiquement intemporel !

Le jour où les skateboards seront gratuits

Saïd Sayrafiezadeh

336 pages - 6,90 €

Editions Livre de Poche

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie des Pertuis

Voici un titre qui présage un bon moment de lecture !
Said est pourvu d'un patronyme imprononçable, de parents militants qui font passer "la cause" avant tout et surtout avant lui. Un récit tendre, doux-amer, qui pourrait aussi s'intituler "Tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des parents communistes".

Pourquoi le saut des baleines

Nicolas Cavaillès

64 pages - 12,00 €

Editions du Sonneur

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

Lauréat du Goncourt de la nouvelle pour Vie de Monsieur Leguat, éditions du sonneur, Nicolas Cavaillès est un spécialiste de Cioran dont il a coordonné l’édition des oeuvres dans la Pléiade. Alors "pourquoi le saut des baleines" ? y-aurait-il un lien entre Cioran et le comportement sauteur de la baleine ?
"...le saut est profondément trouble par sa chute, régressive, petite mort dont la symbolique décadente ne peut séduire qu’un animal tourmenté."
On aura compris que le propos de Nicolas Cavaillès, tout en finesse, grâce et légèreté (le comble pour la baleine !), non dénué d’un humour subtil, son propos donc est aussi philosophique que cétologique. Absurdité, ennui, révolte et liberté croisent les chemins des cétacés qui, de l’ Atlantique au Pacifique, de la péninsule de Valdès au Kamtchatka, trainent leurs questions existentielles et explorent de saut en chute la fugace sensation de liberté.
Ce court texte a la légèreté de l’écume et la profondeur des abysses où s’enfonce, "libre et souveraine", la baleine.

La Divine Chanson

Abdourahman A. Waberi

238 pages - 18,50 €
Editions Zulma

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

Connaissez-vous Gil Scott-Heron ? Peut-être pas. Moi non plus, jusqu’à la lecture de la "Divine Chanson". Considéré comme le "Bob Dylan noir", précurseur du slam et du rap, Gil Scott-Heron est avant tout un poète et un musicien au destin chaotique, illuminé par la présence de sa grand-mère qui l’a élevé, renforcé par un engagement politique, contre Nixon et Reagan en particulier, mais également marqué par la violence et la drogue. "The revolution will not be televised", poème chanté, hymne du black power, est largement marqué par les références à la société américaine et par le constat que le changement n’arrivera pas sans un rejet de ce mode de vie. Dans la "Divine Chanson" Abdourahman Waberi réinvente magistralement l’écriture biographique en composant un récit à multiples facettes et en confiant la narration à un chat, compagnon de vie de "Sammy l’enchanteur". Suivant les pérégrinations de ce troubadour de New York à Paris, Berlin, le matou se fait "greffier" des personnages qui ont traversé la vie de Gil Scott-Heron pour nous rendre toute la dimension de ce génie des mots.

Vivre vite

Philippe Besson

238 pages - 18,00 €

Editions Julliard

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du Chat Qui Lit

« Regardez-moi bien. Qui sait si je serai encore là demain... » Aussi célèbre soit-il, James Dean, symbole de la jeunesse éternelle, demeure insaisissable. Vivre vite, roman choral tout en nuances, dresse, à travers la voix de ses proches, le portrait intime d'un garçon de l'Indiana, inconsolable et myope, turbulent mais d'une beauté irrésistible, qui s'est donné à tous, sans jamais appartenir à personne : un acteur incandescent devenu, en trois films et un accident de voiture, une icône intemporelle.

Immense comme la mer

Nguên Ngoc Tu

nouvelles traduites du vietnamien par Tây Hà

188 pages - 16,80 €

Editions de L'Aube

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Le Texte Libre

Dans ce recueil de nouvelles, le fil conducteur est le Mékong, sur lequel se tissent des histoires simples d’hommes et de femmes vivant sur les sampans. Avec une grande pudeur dans ses descriptions, l’auteure nous fait découvrir le quotidien de ces familles, pour qui les mots « tendresse, amour » ont depuis longtemps disparu de leur paysage.
Pourtant, tout au long de ces divers récits, ce sont ceux qui recherchent ou regrettent cette tendresse qui racontent ce quotidien, en tentant malgré les obstacles de garder encore l’espoir d’une autre vie, meilleure que celle du présent.

Je, d'un accident ou d'amour

Loïc Demey

48 pages - 16,00€

Cheyne éditeur

 

> Réserver

Coup de cœur

logo La librairie des thés

"Depuis, ma pensée se désordre. Mon langage se confusion. D'un commencement comme ça. Je voiture Adèle jusqu'à la gare de l'Est, elle se départ chez elle, distance d'ici. Bien trop lointain. Elle m'amour, je l'énormément, mais elle s'en retour."

Comment transformer une histoire d'amour, racontée dans sa banalité en oeuvre poétique ? En supprimant les verbes ! En sublimant la langue avec brio ! Pari réussi pour ce texte qui touche à chaque coin de phrases...

L'amie prodigieuse

Elena FERRANTE

Traduit de l'italien par Elsa Damien

26,50 €

Editions Gallimard

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Les Saisons

Elena Ferrante nous emmène dans les quartiers pauvres et démunis de Naples , années 50 en plein boom économique,  période de mutation. Deux jeunes femmes de familles modestes  se lient par une amitié  « prodigieuse ». Elles entretiennent une course de la connaissance, du savoir. L’une plutôt par don, l’autre grâce au travail, par  volonté d’apprendre, de dépasser son amie en ayant la meilleure note. Les tourments de l’adolescence, la transformation des corps, l’affront des bandes des banlieues rendent la vie  dangereuse, tourmentée dans ce quartier en lisière du centre-ville. Si l’amour est un sentiment souvent traité en littérature  cette fois la complexité de l’amitié est à l’honneur, dans sa dimension fondatrice, émancipatrice et comme vecteur de passage à l'âge adulte. On vit pleinement aux côtés de ces deux héroïnes inoubliables et on admire leur courage, leur pugnacité.
Plongeon dans Naples, ses codes, la tradition, le sens de la  famille …

Baumes

Valentine Goby

63 pages - 10,00 €

Editions Actes Sud

 

> Réserver

Coup de cœur

logo L'Antidote

Valentine Goby aborde ici ouvertement le récit autobiographique. Elle revisite son enfance à Grasse, pays des parfumeurs et territoire du père, à travers les odeurs qui ont façonné les premières années de sa vie, de séduction en crise d'asthmes ...
Parfum(s) : message(s) d'amour au père mais aussi affirmation d'indépendance par rapport à lui. Valentine Goby exprime avec une grande sensibilité l'attrait et la répulsion aux odeurs, aux parfums.

Si pour la St Valentin vous offrez un parfum, pensez à ajouter Baumes, touche subtile indispensable ...

Danser les ombres

Laurent Godet

224 pages - 19,80 €

Editions Actes Sud

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Calligrammes

En ce matin de janvier la jeune Lucine arrive de Jacmel pour régler une affaire familiale à Port-au- Prince. Mais, très vite après sa descente du bus dans cette ville où elle a connu les heures glorieuses et sombres des manifestations cinq ans plus tôt, elle sait qu'elle est revenue pour ne plus partir, pour construire ici la vie qui l'attendait. Hébergée chez Fessou, dans une ancienne maison close, elle fait la connaissance du maître de maison, le Vieux Tess, et de ses amis et partenaires hebdomadaires de longues parties de dominos : Le Facteur Sénèque, Pabava, Jasmin Lajoie, Boutra. et le docteur Saul, fils d'une domestique et du maître de la maison Kénol, qui soigne les gens mais n'a pas terminé ses études de médecine. Dans la cour sous les arbres, dans la douceur de l'amitié et du temps tranquille, quelque chose frémit qui pourrait être le bonheur, qui donne du courage, l'envie d'aimer et d'accomplir son existence. Mais le lendemain la Terre tremble, la ville s'écroule, le sol s'éventre. Que peut-il rester d'espoir et de projets aux rescapés ?

Prends garde

Luciana Castellina et Milena Agus

170 pages - 17,00 €

Editions Liana Levi

 

> Réserver

Coup de cœur

logo La librairie des thés

Pouilles, printemps 1946. D'un côté il y a les soeurs Porro, qui vivent recluses dans leur palais. De l'autre les ouvriers agricoles, bousculés par la guerre et tenaillés par la faim. Les soeurs continuent à tenir leur rang. Les travailleurs, eux, se mobilisent pour survivre.
Ce jour de mars 46 la foule se rassemble sur la place devant la noble demeure pour un meeting syndical lorsqu'un coup de fusil retentit...

Luciana Castellina nous raconte l'évènement du point de vue de l'historienne, alors que Milena Agus donne vie aux personnages sous l'angle de la romancière.

 

Les faits relatés tels qu'ils se sont passés et l'histoire romancée se complètent admirablement !

collage présentant des notes manuscrites avec des avis sur des livres
Je reçois les invitations et les nouvelles des libraires indépendants

LES LIBRAIRES INDÉPENDANTS EN 17L'Encre et la Boussole à La TrembladeCharenteLe Texte Libre à CognacLivres et Vous à RuffecCharente MaritimeBulles En Cavale à RochefortCalligrammes à La RochelleCallimages à La RochelleEsprit Nomade à CourçonLa librairie des thés à SurgèresLes Saisons à La RochelleLibrairie des Pertuis à St Pierre d'OléronLibrairie du Chat Qui Lit à ChâtelaillonLibrairie du rivage à RoyanLibrairie Gréfine à La RochelleLignes d’horizons à SaujonPeiro-Caillaud à SaintesPierre Loti à RochefortDeux-SèvresBrin de lecture à ThouarsL'Antidote à ParthenayL'hydragon à NiortLe matoulu à MelleLibrairie de La Mude à BessinesVienneBulles d'Encre à PoitiersEuropart à LigugéLa belle aventure à PoitiersLa Bruyère Vagabonde à Poitiers

logo de la région Poitou-Charentes

L'association L.I.P.C. est soutenue par le Conseil Régional de Poitou-Charentes / A propos du site