Suite à la fusion des associations de libraires, le portail de réservation LIPC fait place à celui de l'Association des librairies Indépendantes de Nouvelle Aquitaine qui vous permettra de réserver vos livres chez votre libraire de proximité et de retrouver toutes les informations (animations, coups de coeur) le concernant.

www.librairies-nouvelleaquitaine.com

icone de menubouton réserver

Princesse Vieille Reine

Pascal Quignard

80 pages - 14,00 €

Editions Galilée

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Calligrammes

Toute la magie de Quignard dans ces quelques pages si envoûtantes que le lecteur en vient à se demander s'il n'est pas victime d'un sortilège.

Quand le diable sortit de la salle de bain

Sophie Divry

306 pages - 18.00 €

Editions Notabilia

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Calligrammes

Comment finir le mois avec 40€, un frigo vide, un roman à terminer, coincée entre une mère interruptive, un ami aussi bavard qu'obsédé ? Sophie Divry dépeint avec une drôlerie féroce notre jeu des JE, le chômage, la famille, nos aspirations parfois secrètes. "Aux improductifs, aux enfants, aux affamés, aux rêveurs, aux mangeurs de nouilles et aux défaits" est dédié ce livre.
Très certainement l'un des livres les plus réjouissants, les plus drôles, les plus émouvants aussi, de cette rentrée si ce n'est l'un des meilleurs.

Otages intimes

Jeanne Benameur

191 pages - 18.80 €

Editions Actes Sud

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Les Saisons

Dès les premières pages, nous sommes agrippés, empoignés, comme l'est Etienne, photographe de guerre qu'on enlève un jour de guerre comme un autre et qu'on rend à la France deux mois plus tard comme si on livrait un paquet.

Etienne doit réapprendre tout. Il va commencer par réouvrir les yeux, bandés pendant deux mois, pour se réapproprier le monde. Ce regard "nouveau" va être le fil du récit. On sera avec lui, avec sa mère, ses deux amis d'enfance, son ex compagne, pour réapprendre à voir,se voir  et voir le monde, d'un côté comme de l'autre.
Jeanne Benameur, et on l'en remercie, évite les écueils de cette rentrée 2015, teintée de "Daesh" et autre "Islam radical" à toutes les pages. Elle ne nous dit rien sur le conflit, le rendant universel. Là où tout le monde semble en ce moment avoir un avis sur "les causes", elle nous parle des conséquences. Etienne est parti dans une guerre comme toutes les guerres et il a été capturé comme tous les otages.
Maintenant il doit gérer ce retour, fait d'explosions de vie et de mort, de vertiges et de retour à la consistance, de désenchantement et de réappropriation, d'abysse et d'épiphanie. Les autres aussi doivent faire face à eux-mêmes, à lui, à l'attente, à la peur, à la culpabilité diffuse et à la liberté qu'il faut regagner coûte que coûte.

La quête de Wynne

Aaron Gwyn

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par François Happe

307 pages - 22.90 €

Editions Gallmeister

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Les Saisons

Quelle furie que ce roman ! Une épopée au coeur des montagnes afghanes déchirées par un conflit auquel plus personne ne comprend rien, mais qu'importe. Russel est un Ranger qui s'est engagé dans l'armée à la mort de son grand-père, éleveur de chevaux. Un soir de patrouille , il est pris dans une fusillade avec des Talibans. Or, au milieu de la place du village perdu où les balles fusent, un cheval passe. Russel, pris d'un coup de folie, décide de le tirer de là et prend des risques insensés, se faisant blesser au passage. Mais surtout il se fera filmer, devenant une star sur Youtube et éveillant l'intérêt de son état-major. Il se verra donc muté sur une zone de combat avancée, aux ordres du charismatiques capitaine Wynne, afin de dresser des chevaux qui serviront à mener une opération commando dans les fiefs ennemis au fin fond des montagnes.
On est bringueballé de la douceur de Russel avec ses bêtes à la tempête de feu des combat en une page, parfois une ligne. La guerre est implaccablement décrite, dans ses longues phases d'attente, dans son surgissement chaotique et meurtrier, dans la profondeur des paroles d'apparence anodines, dans le bouleversement des codes et des règles.

On se sent tout petit en lisant cet immense roman.

Merci

Pablo Katchadjian

traduit de l’espagnol (Argentine) par Guillaume Contré, 132 pages
131 pages - 15.00 €
Éditions Vies parallèles

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

L’ Argentine est le pays du fantastique, de l’étrange, du conte philosophique et de la psychanalyse... Borges, Bioy Casarès, ou encore Filloy ont fondé une littérature et une lignée d’écrivains à l’imagination fertile et dérangeante. Pablo Katchadjian assume cet héritage avec brio. Inutile de préciser que l’entrée dans cet univers est une aventure qui tient du songe et du cauchemar. Dans ce court roman, le narrateur qui est débarqué sur une île ( et on pense à l’invention de Morel), enfermé dans une cage avec d’autres compagnons d’infortune, est acheté par un homme qui semble débonnaire et "sympathique" , Hannibal. Celui-ci se révèle cependant un Maître effrayant et exige des tâches de plus en plus terribles et innommables (d’ailleurs elles ne sont pas nommées). Sans surprise, le Bien et le Mal s’affrontent dans un monde progressivement envahi par les cendres. Toute la magie (noire) de ce texte tient dans la construction répétitive et le style hypnotique d’une narration qui nous envoûte, nous englue et semble abolir la dimension temporelle du récit. On ne peut que saluer le travail de traduction de Guillaume Contré.

Une réelle expérience de lecture !

La saison des bijoux

Eric Holder

320 pages - 18.50 €

Editions du Seuil

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

C’est avec plaisir que nous retrouvons Eric Holder qui, avec son talent de conteur, nous fait approcher le merveilleux où les femmes sont des princesses, des reines portant colliers et colifichets, et où les hommes sont leur sauveur. Mais pas tous !

Dans ce nouveau roman, il campe sa troupe de personnages dans un hameau au pied des dunes de la côte atlantique. Ce sont des camelots à la recherche d’un "marché fabuleux". Un gargotier mafieux, aidé de quelques faibles sujets, se prend pour le roi de ces "gueux" et sème la terreur parmi le peuple nomade et solidaire à grand renfort de taxes et crimes impunis. La révolte gronde chez les Gérard Fromage, François le Fou, Château-Migraine, Nanou Primeurs dont les portraits nous ravissent et nous enchantent. Nous rêvons à un monde meilleur et nous laissons entraîner dans leur vie traversée de moments de grâce le temps d’une saison. "Ce sont des petites gens comme moi qui empêchent cette planète de devenir folle".

Venus d'ailleurs

Paola Pigani

176 pages - 17.00 €

Editions Liana Levi

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Livres et Vous

Paola Pigani qui avait fait de son premier titre, N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures, un véritable succès hautement mérité, revient lors de cette rentrée littéraire avec Venus d'ailleurs, dans une prose toujours aussi poétique et mirifique.

En l'espèce, notre auteur made in Charente nous raconte l'arrivée sur le sol français de Mirko et Simona, frère et soeur kosovars. Avec des chapitres courts mais non dénués de l'essentiel, elle expose leur périple, leur intégration, leurs balbutiements mais aussi leur lourd passé qui ne saura les laisser en paix avec eux-mêmes.

Comme dans N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures, Paola Pigani surprend en choisissant un sujet lourd à porter, qui sans doute n'attirera pas de prime abord les lecteurs avides d'évasion que nous sommes. Et pourtant, c'est une belle prose qu'elle nous offre. Riche de poésie, de tendresse. Avec de petites touches, telles des coups de pinceau placés là avec légèreté et dans un semblant de hasard, elle tisse une toile enchainant le lecteur au récit, le rendant captif de la beauté de ses mots.

Les amygdales

Gérard Lefort

284 pages - 18.50 €

Editions de L'Olivier

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie des Pertuis

Lisez ce récit d’une famille bourgeoise, vivant au-dessus de ses moyens en se donnant des airs d’aristocratie. Ce monde de faux-semblants où la bienséance et l’humanisme ne sont qu’hypocrisie puisque le papa, la maman, les frères et la sœur du narrateur honnissent les nécessiteux, les « gens de peu » et surtout les étrangers. Le narrateur, dont on ne saura jamais le nom, enfant mal aimé, observe sa famille d’un regard acéré et féroce et perce à jour le double jeu de sa mère se montrant dévouée et aimante lors de ses mondanités alors qu’elle ne rêve que de se délester de sa « portée » tandis que le papa « ne s’adresse pas à l’un d’entre eux en particulier, mais en gros, en vrac, à une entité générique, à du fils, de la fille, à de l’enfant. » Il est d’une franchise totale, notamment envers lui-même et ses émotions violentes et haineuses. Il a perdu sa candeur d’enfant mais est sauvé par son imagination foisonnante car il « est un fabuliste infatigable ».
Un roman d’apprentissage caustique soutenu par une créativité sans borne comme raconté par l’adulte que l’enfant est devenu.
Un roman inclassable à découvrir absolument !

Profession du père

Sorj Chalandon

19.00 € (à paraître le 19 août)

Editions Grasset

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie des Pertuis

A travers le prisme d’Emile qui dessine, Sorj Chalandon écrit pour conjurer les maux, les coups, la frayeur et en finir avec le mensonge et le père.
Enfant chétif, il souffre d’asthme, « pas d’un asthme d’effort mais d’un asthme d’effroi ». Un enfant qui ne semble jamais à la hauteur d’un père mythomane et brutal qui veut le façonner à son image. Un père encombrant qui malgré ses forfanteries était « du mauvais côté » pendant la seconde guerre mondiale.
Une mère impuissante « sauf à soulager le brutal », soumise, « toujours sur la pointe des pieds » qui se protège du malheur, « effrayante de tristesse » mais incapable de se révolter et qui laisse son enfant en quête de reconnaissance se faire manipuler par un fou.

Un livre fort sur la résilience et peut-être aussi le pardon !

Les prépondérants

Hedi Kaddour

21.00 € (à paraître le 20 août)

Editions Gallimard

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

Hédi Kaddour est de retour. Dix ans après Waltenberg, cinq après Savoir vivre et Les pierres qui montent, cet écrivain rare, exigeant , pour lui comme pour les autres, à l’humour discret, mais ravageur, à l’érudition jubilatoire, revient avec un roman riche et foisonnant, qui nous transporte dans un pays du Maghreb en 1922, puis en France, à Hollywood et à Berlin. Un entre-deux -guerres marqué par le réveil des nationalismes, la rancune des vaincus, l’essoufflement des sociétés européennes et coloniales et l’exubérance d’une Amérique qui s’étourdit de libertés. Dans le calme assourdissant qui précède la tempête, les personnages de ce roman, finement analysés par Hedi Kaddour, s’observent et tentent de comprendre ou d’échapper à leur condition. Raouf, Rania, Kathryn, Neil, Gabrielle, David, Ganthier interprètent la comédie humaine qui va se dénouer par le drame des conflits à venir, mondiaux et coloniaux. L’enthousiasme de notre lecture d’ Hédi Kaddour, de Waltenberg aux Prépondérants, n’a pas faibli.

Pensées en chemin

Axel Khan

308 pages - 6.90 €

Editions Livre de Poche

 

> Réserver

Coup de cœur

logo La Bruyère Vagabonde

Axel Kahn marcheur ? On le savait généticien, médecin, humaniste. On le découvre ici randonneur de haut niveau, capable d'avaler deux mille kilomètres en parcourant «sa» France, de la frontière belge dans les Ardennes à la frontière espagnole sur la côte atlantique, au Pays basque. Itinéraire buissonnier qui le conduit de la vallée de la Meuse à Saint-Jean-de-Luz, en passant par Vézelay, le Morvan, la Haute-Loire, les Causses et le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Ce livre est tout à la fois un carnet de voyage drôle et rêveur, une sorte de manuel d'histoire, où remontent à notre mémoire certains lieux historiques, ainsi qu'une réflexion sur l'état de notre pays, la désertification de beaucoup de régions, la pauvreté de certaines, les effets ravageurs de la mondialisation. C'est aussi l'occasion de rencontrer des hommes et des femmes qui racontent chacun un bout de la France d'aujourd'hui, celle dont on n'entend jamais parler.

Journal d'Aran et d'autres lieux

Nicolas Bouvier

176 pages - 7.70 €

Petite Bibliothèque Payot Voyageurs

 

> Réserver

Coup de cœur

logo La Bruyère Vagabonde

Les rencontres du voyageur, dans les îles irlandaises d'Aran, à New York, en Corée, en Chine, etc.

Un incontournable !

Les luminaires

Eleanor Catton

989 pages - 27.00 €

Editions Buchet Chastel

 

> Réserver

Coup de cœur

logo La librairie des thés

Nouvelle-Zélande, 1866. En pleine ruée vers l'or, l'île voit débarquer sur ses côtes tout ce que la vieille Europe compte d'ambitieux et de désespérés. Au port d'Hokitaka, douze hommes du cru tiennent une réunion secrète pour tenter d'élucider des faits étranges qui agitent la communauté depuis plusieurs semaines...
Formidable restitution des grands romans anglo-saxons du XIXème siècle, Les Luminaires est une narration ambitieuse dont la structure emprunte à l'astrologie pour livrer un inoubliable roman d'amour et d'énigmes insolubles, campé dans une Nouvelle-Zélande où la fièvre de l'or est la reine.
Presque mille feuilles qui se dégustent avec appétit. Des personnages  attachants, une intrigue tenue et un style alerte.

A lire sans modération !

Plus haut que la mer

Francesca Melandri

201 pages - 17.90 €

Editions gallimard

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Livres et Vous

Comme lors de la lecture de son précédent roman, on voyage, au propre comme au figuré, grâce à cette écrivaine de talent. Là encore, les personnages principaux (cette fois-ci au nombre de deux) voyagent. Un homme, Paolo, et une femme, Luisa, rejoignent séparément une île italienne extrêmement isolée, abritant l'une des prisons de haute sécurité des plus importantes du pays. Chacun va visiter un proche.
Alors qu'une tempête s'apprête à faire rage, le bateau qui devait les reconduire sur l'île principale part sans eux. Ils vont alors vivre une nuit sur cette île mystérieuse, à la beauté vive et fantasque, en compagnie de Nitti, un des gardiens de la prison. Lors de cette nuit, c'est toute la vie des personnages qui sera chamboulée et qui leur donnera de nouveau une raison de vivre, autre chose pour remplir leurs coeurs et leurs corps que la tristesse, la déception, le poids de la culpabilité.

L'écriture est enchanteresse comme toujours avec Melandri et c'est avec une certaine "fébrilité calme" que l'on tourne ces pages, à la découverte de deux vies qui se retrouvent, de futurs espérés renouvelés.

La vie rêvée des autres

Agnès Bihl

258 pages -19,90 €

Editions Flammarion

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Brin de lecture

Quel roman ! Mené tambour battant, personnages truculents ou chacun d'entre nous peut se retrouver. Un sens de la formule et un ton qui fait mouche. Tour à tour, joyeux, enlevé, ironique, mélancolique.

Bref, un roman sur la vie !

Le portefeuille rouge

Anne Delaflotte Mehdevi

281 pages- 20,00 €

Editions Gaïa

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Le matoulu

Les doigts habiles de la relieuse du gué viennent de se poser sur un trésor, un exemplaire du Premier Folio de Shakespeare découvert par une consoeur à la personnalité ambiguë. Voilà un travail de restauration inédit pour Mathilde. D’autant qu’un trésor peut en cacher un autre, si l’on prend la peine de déchiffrer les traits de plume à l’encre passée. Et si l’on tente de saisir au vol les personnes qui croisent notre chemin pour goûter leurs secrets – même les plus noirs – et parfois l’amour qui s’en échappe. Un duel ardent et tragique entre deux femmes aux mains d’or découvrant une face cachée de la vie de Shakespeare.
Un roman captivant, envoûtant.

A dévorer !

La chaise numéro 14

Fabienne Juhel

288 pages - 21,00 €

Editions du Rouergue

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie des Pertuis

Maria est coupable d'avoir "succombé au hasard de l'amour" avec un officier allemand au temps de l'épuration. Cependant, c'est en martyre plutôt qu'en tant que "putain de Boches" qu'elle laisse tondre sa chevelure rousse, vêtue de la robe blanche de sa défunte mère sur une chaise du bistro de son père.
Sa raison de vivre consistera alors à marcher la tête haute, munie de la chaise numéro 14 comme d'un étendard, de ses cheveux roux massacrés - qui déjà enfant faisait d'elle une sorcière responsable de la mort de sa mère - et de confronter ses tortionnaires sans violence mais avec détermination.
Maria incarne une héroïne libre et lumineuse portée par l'écriture magistrale de Fabienne Juhel.

Seul contre Osbourne

Joey Goebel

381 pages - 22,00 €

Editions Héloïse d'Ormesson

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie des Pertuis

James est un adolescent, exclu parmi les exclus, dans un lycée d'une Amérique profonde qui se veut branchée. Mais il veut changer les règles! James se confronte en fait au reste du monde et c'est sur un ton cynique et des réflexions hilarantes sur ses camarades qu'il décortique une manière de vivre nourrie de clichés et des règles de la consommation.
Nul besoin d'être américain pour apprécier le ton satirique de Joey Goebel !

 

Foncez et lisez ou relisez aussi "Blue Gene" !

Vide-grenier, voyage dans la mémoire

Patrick Mcguiness

262 pages - 19,00 €

Editions Grasset

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Les Saisons

Les photographies sont toutes de l'auteur, elles ont une unité de lieu et presque de temps, un temps arrêté, figé dans sa gangue. Alors qu'il a passé les quasi cinquante ans de sa vie à voyager, Patrick Mcguinness décide de faire revivre la maison et la petite ville de Belgique ou sa grand mère vivait, où il a passé tant d'heures et où il séjourne toujours fréquemment.

Les textes sont courts, drôles sans cesse car les Belges plus que faire rire sont drôles, tristes parfois parce que la vie est cruelle aussi, cocasses, profonds souvent, sérieux jamais. On aime la recette de la Trempinette, le petit déjeuner bouillonnais, ou Comment pisser dans ses frites,( cela ne s'invente pas), ou Le cul en hommage à Monsieur Hanus qui tenait un café...Vide- grenier de l'enfance, souvenir du souvenir, " il semble que je me rappelle non les choses elles-mêmes, mais leur souvenir, comme si, au moment où je les vivais, le présent ralentissait, s'enlisait avant de se fixer dans les tons sépia", pêle-mêle, fatras aurait écrit Prévert, aucun des objets de ce livre n'a de valeur comme le dirait un antiquaire mais ils valent bien plus, quant aux êtres tous plus attachants les uns que les autres, ils le sont tant qu'on les aime pour toujours.

C'est ce qui s'appelle rendre hommage.

Le secret de la manufacture de chaussettes inusables

Annie Barrows

traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Claire Allain et Dominique Haas

621 pages - 21,00 €

Editions NIL

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du Chat Qui Lit

Raconté par les voix de trois narratrices pleines d’esprit – Layla, Jottie et sa nièce Willa –, ce récit nous plonge dans l’univers cocasse et charmant d’une petite ville de Virginie Occidentale, Macedonia, pendant l’été 1938.
Layla Beck, une jeune citadine fortunée, fille d’un puissant sénateur du Delaware, refuse d’épouser le riche parti que son père a choisi pour elle et se voit contrainte d’accepter un emploi de rédactrice au sein d’une agence gouvernementale. Elle n’a jamais travaillé de sa vie, mais en ces temps de grande dépression, nécessité fait loi. Sa mission : se rendre dans la petite ville de Macedonia, interroger ses habitants hauts en couleur, et rédiger l’histoire de cette ville sur le point de célébrer le cent-cinquantenaire de sa fondation. Elle prend pension chez les Romeyn, des excentriques désargentés, autrefois propriétaires d’une grande fabrique de chaussettes et autres articles de bonneterie – Les Inusables Américaines – qui a été ravagée par un incendie plusieurs années auparavant. Ce drame, qui a coûté la vie au grand amour de Jottie Romeyn, reste gravé dans les mémoires et suscite encore bien des questions.

collage présentant des notes manuscrites avec des avis sur des livres
Je reçois les invitations et les nouvelles des libraires indépendants

LES LIBRAIRES INDÉPENDANTS EN 17L'Encre et la Boussole à La TrembladeCharenteLe Texte Libre à CognacLivres et Vous à RuffecCharente MaritimeBulles En Cavale à RochefortCalligrammes à La RochelleCallimages à La RochelleEsprit Nomade à CourçonLa librairie des thés à SurgèresLes Saisons à La RochelleLibrairie des Pertuis à St Pierre d'OléronLibrairie du Chat Qui Lit à ChâtelaillonLibrairie du rivage à RoyanLibrairie Gréfine à La RochelleLignes d’horizons à SaujonPeiro-Caillaud à SaintesPierre Loti à RochefortDeux-SèvresBrin de lecture à ThouarsL'Antidote à ParthenayL'hydragon à NiortLe matoulu à MelleLibrairie de La Mude à BessinesVienneBulles d'Encre à PoitiersEuropart à LigugéLa belle aventure à PoitiersLa Bruyère Vagabonde à Poitiers

logo de la région Poitou-Charentes

L'association L.I.P.C. est soutenue par le Conseil Régional de Poitou-Charentes / A propos du site