Suite à la fusion des associations de libraires, le portail de réservation LIPC fait place à celui de l'Association des librairies Indépendantes de Nouvelle Aquitaine qui vous permettra de réserver vos livres chez votre libraire de proximité et de retrouver toutes les informations (animations, coups de coeur) le concernant.

www.librairies-nouvelleaquitaine.com

icone de menubouton réserver

Le clan suspendu

Etienne Guéreau

452 pages - 7,90 euros

Editions Le livre de poche.

 

> Réserver

Coup de cœur

logo L'Antidote

Ismène vit parmi les siens dans le Suspend, un village accroché à dix mètres de hauteur. Tous y pratiquent des rites immuables, respectent des traditions bien ancrées - comme celle qui consiste à répéter inlassablement Antigone, la tragédie qu'il leur faut connaître sur le bout des doigts. Surtout, une règle stricte : ne jamais descendre du Suspend, car en bas une créature sanguinaire massacre ceux qui s'aventurent sur son territoire... Quand Hémon, seize ans, décide de contester l'ordre établi, tout bascule. Pour fuir cet univers oppressant et comprendre le sens réel de tout ce qui leur a été inculqué, Ismène va devoir percer le secret qui menace son clan. Un roman profond et addictif, qui n'est pas sans rappeler Sa Majesté des Mouches ou Hunger Games.

 

Préparez-vous pour le voyage mais prenez garde à ne pas tomber, sinon...

Et leurs baisers au loin les suivent

Corinne Royer

261 pages - 20.00 €

Editions Actes Sud

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Le matoulu

Cassandre déclare à la gendarmerie la disparition de son mari, Léon. Mais elle sait dès le début où il se trouve... Petit à petit, le lecteur apprend à connaître le couple. Cassandre reçoit des lettres, qui apportent des réponses et posent de nouvelles questions...

 

Ce roman est un petit bijou et un grand coup de cœur !!

Histoire de la violence

Edouard Louis

229 pages - 18.00 €

Editions du Seuil

 

> Réserver

Coup de cœur

logo La belle aventure

Un soir de Noël 2012, le narrateur rencontre Reda dans la nuit après un repas avec des amis, et lui propose de venir discuter chez lui. L’homme lui raconte son enfance et l’arrivée de son père venu d’Algérie. Un peu plus tard, Reda insulte, frappe et viole son interlocuteur. Le livre relate l’histoire de cette nuit et des jours suivants, en cherchant les origines et les raisons de la violence.

Envoyée spéciale

Jean Echenoz

312 pages - 18.50 €

Editions du Seuil

 

> Réserver

Coup de cœur

logo La belle aventure

Constance est oisive. Le personnel chargé de son encadrement est parfois mal organisé pour l’aider à accomplir sa mission. Des bords de Seine à la campagne de la Creuse, le lecteur suit Constance, qui n’a de cesse de trouver de quoi s’occuper.

En attendant Bojangles

Olivier Bourdeaut

158 pages - 15.50 €

Editions Finitude

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Le Texte Libre

Un beau et bon premier roman. Pour rire et pleurer, se faire surprendre. Poétique, rythmé par l'amour, la danse et la chanson de Nina Simone Mr Bojangles, par la folie douce et dure.

 

Beaucoup de passions, le plein d'émotions !

Lettres pour le monde sauvage

Wallace Stegner

traduit de l'américain par Anatole Pons

184 pages - 22.00 €

Editions Gallmeister

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Le Texte Libre

Wallace Stegner évoque dans la première partie de ce livre, son enfance dans les grandes plaines de l’Ouest Américain. Il y parle de ces paysages infinis, du vent, des odeurs, de son attachement à ce monde et à tout ce qu’il en a appris. Il raconte aussi les longs voyages en chariot, les déplacements incessants de sa famille qui, à la manière des premiers pionniers, se déplace de bourg en bourg au grand malheur de sa mère ne rêvant que de s’installer enfin.
Nous y apprenons que son grand roman La montagne en sucre  est pour partie autobiographique et que l’Ouest Américain demeure son lieu d’attachement en dépit des multiples lieux  qu'il a fréquentésde par le monde.
La deuxième partie, plus récente, s’intéresse à ce que devient son pays d’enfance. Il s’en prend aux politiques dénonçant le peu d’intérêt qu’ils ont pour cette terre, s’attachant essentiellement à ses richesses. Il aborde la question des réserves indiennes, de l’exploitation de l’eau, de la loi qui protège les exploitants.
C’est un livre de souvenirs sans nostalgie et un regard posé sur le comportement des Américains, éclairant, porté par une écriture limpide.


Un auteur à découvrir si vous ne le connaissez pas.

La renverse

Olivier Adam

266 pages - 19.00 €

Editions Flammarion

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie des Pertuis

Antoine, 25 ans, employé dans une librairie en Bretagne, apprend par les médias la mort de Jean-François Laborde, personnalité politique éminente. Ancien ministre délégué et maire de M., sa carrière a été entachée dix ans plus tôt par une affaire de viol et d'abus sexuels, dont la mère d'Antoine, Cécile Brunet, s'était rendue complice. La nouvelle de la disparition de cet homme va replonger Antoine dans cette époque, obscure et douloureuse, familiale et publique, qu'il avait fuie quelques années auparavant et tenté jusque-là d'oublier. Dans La Renverse, grand roman sur l'impunité et l'humiliation, Olivier Adam raconte l'itinéraire d'Antoine, contraint soudainement d'affronter son histoire : sa famille, sa mémoire incertaine et ses propres dérobades. Jusqu'à présent prisonnier d'un passé qu'il rejetait et d'un quotidien qu'il habitait en demi-teinte, il comprend qu'il est temps, peut-être, de s'emparer de sa propre vie.

Olivier Adam écrit sans se garder de l'émotion et du sentiment mais sans pathos ni sentimentalité. Son écriture sur un fil nous donne à voir des personnages flottants à la surface de leur vie, sans jamais l'investir vraiment de peur qu'elle ne leur saute au visage.

Un talent sans cesse renouvelé !

La farine. Une confession

Benoît Damon

125 pages - 10.00 €
Éditions Héros-Limite

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

La littérature suisse romande est-elle à classer dans les parutions étrangères ? Je ne sais pas mais elle peut être étrange et dérangeante comme cette "Farine", récit autobiographique de Benoît Damon paru chez Héros-Limite. Poudres blanches, la farine et l’héroïne sont les deux ingrédients de ce terrible récit qui tremble de colère et de ressentiment contre une vie qui se profile aussi creuse que l’aiguille qui dispense l’apaisant venin. Jeune apprenti pâtissier, Pierrot se pique à la poudre de perlimpinpin pour garder la forme. La forme il ne l’a pas. J’avais quinze ans, j’étais pétri de haine. Alors cancre relâché, intraitable morveux, c’est la farine qu’il va pétrir pour Monsieur H, dans l’ apprentissage d’un métier qu’il voit comme une nuit qui s’ouvrirait devant lui.

La véhémence du propos, la rage de la rébellion se brisent sur le désespoir de l’auteur qui s’adresse à sa mére , "la patience de ton amour me soulevait le cœur".
Sa colère se fait plus froide et cinglante quand il évoque le séculaire mépris des joies simples de la religion protestante, contemptrice de la vie. On pense à Jacques Chessex et à une autre confession, celle du Pasteur Burg, où la haine du père et de tout pouvoir conduit au désir de mort. Comment échapper alors à ce vertige ? Même la lecture ne semble pas un remède suffisant. Seul le temps des renoncements et du silence apportera un apaisement.

Le chagrin des vivants

Anna Hope

traduit de l’anglais par Elodie Leplat

384 pages - 23,00 €
Editions Gallimard

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

Cinq journées dans la vie de trois femmes.
Début novembre 1920, Londres se prépare à recevoir la dépouille du soldat inconnu pour des funérailles officielles.
Dans ce roman bouleversant, Anna Hope décrit en cinq chapitres, un par journée, du 7 au 11 novembre, le retour à la vie de ses trois personnages : Hettie, 19 ans, dont le frère est revenu mutique de la guerre, danse pour les soldats rescapés à 6 pence la danse. Elle est passionnée de jazz et veut gagner sa liberté. Evelyn, 30 ans, reçoit les requêtes des pensionnés de guerre. Elle s’abstient de vivre, contenue tout entière dans le souvenir de son fiancé mort au combat. Ada, la cinquantaine, femme d’ouvrier, croise quotidiennement le fantôme de son fils mort également à la guerre. On ne l’a jamais informée ni des circonstances ni de l’endroit exact de sa mort.
Deux narrations sont entremêlées. La première empathique, récit de la vie de ces trois femmes de milieux différents, qui ne se connaissent pas, tendues vers ce jour de deuil collectif. La seconde froide et factuelle, celle du transport du soldat inconnu depuis Arras jusqu’à Londres. Le récit s’humanise au fil des jours. Le corps est reconnu par tous en quelque sorte sans appartenir à aucun.

Il faut attendre le déroulement de la cérémonie officielle pour que l’attente et l’émotion du lecteur, en accord avec celles des personnages, culminent et libèrent les sentiments. La vie est enfin rendue à ces femmes.

 

Magnifique premier roman.

Funérailles célestes

Xinran

traduit de l'anglais par Maïa Bhârathî

219 pages - 7.50 €

Editions Picquier Poche

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Le Texte Libre

Ce livre est tiré d’une histoire vraie qui s’est déroulée dans les premières années du communisme en Chine

Une jeune femme étudiante en médecine part au Tibet à la recherche de son mari enrôlé dans l’armée comme médecin.

Elle ne sait pas encore qu’elle se prépare à trente années d’errance dans cette terre aussi austère que terrifiante. Elle y découvrira le destin qu’a connu son jeune mari mais sa conception du monde et sa relation aux autres, à la nature en seront à jamais transformées. Elle apprendra entre autres comment vivre dans le silence, comment taire ses sentiments et ne pas dévoiler ce qu’elle entend des autres.

La qualité de l’écriture, les descriptions des paysages et les personnages décrits font défiler l’histoire comme un véritable conte initiatique.

 

Difficile de lâcher le livre avant la dernière page.

Liberté conditionnelle

Akira Yoshimura

Traduit du japonais par R.M. Makino-Fayolle

293 pages- 8.70 €

Editions Babel Actes Sud

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Le Texte Libre

Kikutani vient de sortir de prison après avoir purgé 15 ans de peine. Il est en liberté conditionnelle et doit ainsi se soumettre aux rituels des visites chez un tuteur.
A travers une écriture remarquable, l’auteur met à jour la difficulté d’affronter cette liberté sous surveillance, de se défaire d’une soumission imposée par la loi de la prison et de devoir répondre aux normes de la société..
Pour Kikutani, l’angoisse d’affronter à nouveau ses pulsions est aussi invalidante que celle d’oser profiter de cette liberté retrouvée. Les murs de la prison l’enfermaient autant qu’ils le protégeaient de lui-même.

L'ombre de nos nuits

Gaëlle Josse

192 pages - 15.00 €

Editions Noir et Blanc

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Le Texte Libre

Le livre est construit autour de plusieurs questionnements parallèles, en particulier celui du "maître", Georges de La Tour, dans les années 1630, pendant toute la période qui correspond à l’exécution d'un tableau, "Saint Sébastien soigné par Irène" et celui d'une femme, traductrice de son métier, qui tombe brutalement en arrêt devant ce même tableau dans un musée en 2014.
Le maître vit un temps de violences et de guerres. Il ne veut plus peindre "la lumière du jour qui ne sait qu'éclairer terreur et désolation". Il cherche autre chose, "à la lisière de l'ombre et du feu, du souffle et du silence..."
La femme, en 2014, reçoit comme sienne cette recherche. Elle est frappée par le visage et les mains d'Irène, son geste, son attention à la douleur de celui qu'elle tente de soulager. "Ce regard. C’est ainsi que nous devrions nous y prendre avec les autres".
Et le peintre et la narratrice explorent ces ombres et les lumières qui leur sont liées, dans l'attente de l'étrange vérité qui pourra en sortir, celles des cœurs.

 

Une écriture singulière et une attention de "dentellière" !

Le sage des bois

Georges Picard

230 pages - 19.00 €

Editions Corti

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

Walden ou la tentation de la cabane. Qui n’a rêvé d’une retraite au fond des bois, avec un désir d’absolue indépendance dans une solitude réparatrice ? Idéal de liberté, vite rattrapé par la réalité cruelle de notre temps. Et pourtant Henry David Thoreau reste pour beaucoup un modèle de pensée séditieuse et de vie alternative, qui ne se limite pas aux velléités de fuite et de rupture. Il le fût pour Georges Picard, qui s’en souvient avec tendresse et humour dans ce roman qui paraît en janvier. On s’attache vite au projet de ce jeune citadin d’aller vivre selon les préceptes du chantre de la vie sauvage et de la désobéissance civile. Confronté aux moqueries et au doute, il incarne la volonté juvénile de vivre un idéal et de ne pas plier devant les obstacles. Georges Picard sait jouer habilement de son empathie pour son personnage pour nous faire partager ses aventures et ses propres déconvenues, tout en glissant quelques pensées philosophiques qui justifient le titre de ce roman à la lecture délectable. Ainsi, on peut méditer sur " ...comment ne pas souhaiter à tout homme un égoïsme bienfaisant qui le dispense d’emmerder ses semblables."

 

Un bon voeu pour ce début d’année !

La vraie gloire est ici

François Cheng

160 pages - 16.00 €

Editions Gallimard

 

> Réserver

Coup de cœur

logo La belle aventure

Des poèmes mêlant la sagesse orientale à la nostalgie, l’âpreté à la joie, le silence à la lucidité, la mort aux nuages, les oiseaux aux larmes, l’émoi aux étoiles, etc.

Les loups à leur porte

Jérémy Fel

434 pages - 20.00 €

Editions Rivages

 

> Réserver

Coup de cœur

logo La belle aventure

Alors qu’une maison brûle, Duane risque sa vie pour sauver un petit garçon. Mary Beth, une serveuse, doit se confronter à un passé qu’elle avait tenté de fuir. Paul et Martha, un couple sans histoires, laissent entrer chez eux un mal dévastateur. A travers ces destins, une exploration de la face monstrueuse du self made man américain. Prix Jeunes O Centre (Forêt des livres 2015).

 

Premier roman.

L'intérêt de l'enfant

Ian Mcewan

231 pages - 18.00 €

Editions Gallimard

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie des Pertuis

Nul doute que L'intérêt de l'enfant suscitera l'intérêt des lecteurs !
Lisez ce texte magistral et tellement juste et n'hésitez pas à découvrir ou redécouvrir cet auteur prodigieux des lettres britanniques !

L'Oiseau du bon dieu

James McBride

441 pages - 24.80 €

Editions Gallmeister

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Le Texte Libre

Aux États-Unis, années 1850, peu avant la guerre de sécession, entrez au cœur de l'aventure avec le vieux John Brown, le célèbre abolitionniste. Ce héros, fou de dieu, ne mène aucun combat pour libérer les esclaves sans dire une prière au préalable, parfois aussi longue que sa barbe. Et la « petite échalote », précieux acolyte, est aussi de toutes les batailles aux côtés du vieux capitaine et sa bande de rebelles. Pourquoi ce sobriquet ? Il vient d'un malentendu : lorsque John Brown libère Henry Shackleford, jeune esclave, il lui tend parmi d'innombrables choses tirées de ses poches, une échalote. Et malheur ! le garçon la croque. Ainsi il prend la place de l'échalote et devient le porte-bonheur du vieux qui de surcroît le prend pour une fille et l'habille comme tel. John Brown n'a peur de rien ni de personne et tous le craignent, son dernier coup, s'attaquer au plus gros arsenal américain, lui sera fatal.


Une épopée vraiment réjouissante, tonique, drôle et tendre.

Vauxhall

Gabriel Gbadamosi

traduit de l'anglais par Elisabeth Gilles

363 pages - 22.00 €

Editions Zoé

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Le Texte Libre

Dans un quartier de Londres, Vauxhall, vivent ceux qui n'ont pas trouvé place ailleurs. Parmi eux, un enfant observe le monde des adultes. Il tente de comprendre les signes qui peu à peu s'imposent à lui, violents souvent, incohérents semble-t-il, rendant leur décryptage difficile, douloureux, une sorte de long apprentissage où tous les points de repère seront bousculés, remis en question...
La famille de l'enfant, un père nigérien, une mère irlandaise, fait partie de ces marges communautaires, où une sorte de chaleur fragile subsiste entre membres faisant ressortir d'autant plus fortement l'exclusion dont elles font l'objet.
L'enfant regarde, raconte, tente de comprendre, de se frayer un chemin dans des sentiments et des attachements contradictoires. Les évènements venus de l'extérieur minent le sentiment de sécurité.
Un récit composé de petites vignettes, qui donnent sens peu à peu. En arrière-plan, la spéculation, le racisme, l'exclusion et le désir de vivre malgré tout, par-dessus tout.

Exodiaire

Jean-Loup Trassard

272 pages - 20.00 €

Editions Le temps qu'il fait

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Librairie du rivage

Deux témoignages, deux sensibilités, deux "versions" d’ un vécu de catastrophe, déroute d’une armée, effondrement d’un gouvernement, fuite d’une population devant l’avancée de troupes allemandes qui semblent venir d’un autre monde, plus jeune et moderne. Quand 33 jours traduit l’expérience "à chaud" de Werth, alors âgé de 62 ans, Jean-Loup Trassard a attendu de nombreuses années pour restituer ce moment et adopte une construction romanesque distanciée qui croise les destins. Le narrateur, "votre grand-père", n’est autre que l’enfant de 7 ans qui "à la dernière personne" tente de démêler l’écheveau de destins entrainés dans la déroute. Car il s’agit bien de toute une vie, une époque qui semble avoir sombré dans durant l’été 40. La force des détails et des portraits fait renaître un temps révolu où l’ordre bourgeois et les habitudes ancestrales fondaient un quotidien balayé dans le traumatisme de la défaite. Les "trente glorieuses" qui suivirent la Libération ont façonné un nouveau monde, pour le meilleur et pour le pire. Jean-Loup Trassard, complète ici en mots le témoignage photographique qu’il a construit de Territoires à Inventaire des outils à main dans une ferme et à Objets de grande utilité , tous publiés aux éditions Le temps qu’il fait, constituant une "ethnologie poétique".

Nos vies désaccordées

Gaëlle Josse

122 pages - 6.50 €

Editions J'ai Lu

 

> Réserver

Coup de cœur

logo Livres et Vous

Puissant, désoeuvrant, formidablement réel et réaliste... incroyable de beauté et d'interrogations.
François, pianiste à la renommée internationale, est fou amoureux de Sophie. Leur histoire est celle de tout un chacun avec ses moments de joie, ses réussites, ses tristesses, ses incompréhensions... Alors qu'il revient d'une tournée au Japon, Sophie n'est plus là. Il aura beau la chercher (peut-être pas assez) il ne la retrouve pas... Jusqu'à ce jour, où un fan lui donne une piste, peut-être volontairement, peut-être pas. François prend alors conscience de ce qu'est sa vie et de ce qu'il voudrait qu'elle soit... Il entame alors le chemin qui mène jusqu'à son rêve...
Magnifique, bouleversant, une écriture forte, qui nous entraîne à travers une valse amoureuse, à travers une vie...

collage présentant des notes manuscrites avec des avis sur des livres
Je reçois les invitations et les nouvelles des libraires indépendants

LES LIBRAIRES INDÉPENDANTS EN 17L'Encre et la Boussole à La TrembladeCharenteLe Texte Libre à CognacLivres et Vous à RuffecCharente MaritimeBulles En Cavale à RochefortCalligrammes à La RochelleCallimages à La RochelleEsprit Nomade à CourçonLa librairie des thés à SurgèresLes Saisons à La RochelleLibrairie des Pertuis à St Pierre d'OléronLibrairie du Chat Qui Lit à ChâtelaillonLibrairie du rivage à RoyanLibrairie Gréfine à La RochelleLignes d’horizons à SaujonPeiro-Caillaud à SaintesPierre Loti à RochefortDeux-SèvresBrin de lecture à ThouarsL'Antidote à ParthenayL'hydragon à NiortLe matoulu à MelleLibrairie de La Mude à BessinesVienneBulles d'Encre à PoitiersEuropart à LigugéLa belle aventure à PoitiersLa Bruyère Vagabonde à Poitiers

logo de la région Poitou-Charentes

L'association L.I.P.C. est soutenue par le Conseil Régional de Poitou-Charentes / A propos du site